NOS TÉMOIGNAGES

mardi 17 mai 2011

Ce petit mot pour vous faire partager notre joie d’avoir pu rencontrer notre filleule Kieu et sa Maman. Hélas notre filleule Chau était absente passant des examens mais sa grand mère et grand oncle étaient là. Nous avons eu le bonheur de voir le petit Quoc filleul d’une amie et avons été boulversés par les larmes de sa Maman qui élève seul 5 enfants. Quel accueil dans cette maison d’amour si bien nommée ! Les enfants nous avaient préparé danses et chants et y mettaient tout leur coeur. Ils respirent la joie de vivre et ce grâce à Soeur Marie et tout son entourage (soeur Marie Therese était aux US).
la famille Bianco avril 2011

JPEG - 78 ko

Nous parrainons depuis plusieurs années.

Pour Claudine Rochais , sa filleule est devenue une jeune fille qui souhaiterait devenir médecin.
Pour moi une petite fille qui vient d’avoir 8 ans.
Le parrainage aide les parents à financer la scolarité de leurs enfants. Nous avions des nouvelles par courrier jusqu’à l’été dernier où nous avons eu la joie d’accompagner la famille Sorin au Vietnam.
Après avoir visité ce magnifique pays du Nord au sud, nous sommes restés plusieurs jours à Saïgon ( Ho Chi Minh ville ) C’est là que nous avons rencontré Lac notre intervenante de Pousse. _Avec elle, nous sommes allés visiter la maison d’amour où elle accueille des enfants dont les parents ne peuvent subvenir seuls à leur besoin.
Nous sommes allés à Tu Duc rencontrer la communauté de Sœur Thérésia et les enfants qui sont parrainés grâce à Pousse. Quand nous sommes arrivés nous avons été accueillis par le chant ’’Frère Jacques ‘’ en français chanté par tous les enfants avec beaucoup d’ardeur.
La chaleur de l’accueil nous a saisit ainsi que l’émotion quand nous avons vu nos filleules accompagnées de leurs parents. Un petit spectacle avec de jolis costumes avait été préparé et après le déjeuner nous avons échangé avec nos filleules et avons visité la maison, peu de jeux sont à leur disposition.
Un orage est arrivé pendant notre visite, de l’eau, de l’eau, en très peu de temps 10 cm d’eau au niveau du caniveau ce qui a empêché ma filleule et son Père de partir car ils Habitent à 80 km de la communauté et ils avaient 1h30 de bus.
De ce fait je suis restée plus d’une heure encore avec eux et grâce à Lac nous avons réussi à communiquer. Moment riche en partage et compréhension des uns et des autres. Hai Vân c’est le prénom de ma filleule qui au début était très timide a fini par être comme toute les petites filles, courir, jouer et discuter et venir sur mes genoux recevoir des bisous. C’est tout de même cent fois mieux qu’une simple photo et des nouvelles tous les trimestres. Moment intense de joie et moment d’émotion au moment de se quitter, jusqu’à une prochaine fois !
Parrainer c’est être sûrs qu’un enfant reçoive une éducation et un peu plus d’amour.

Les Claudine

JPEG - 69.8 ko

Le parrainage d’un enfant est apparu tout naturellement dans notre esprit alors que nous étions dans notre parcours d’adoption au Vietnam.
Peut être est-ce une façon de se rapprocher du pays de notre futur enfant, mais la raison essentielle pour nous était de tendre la main à un enfant, assurer sa scolarisation et le soutenir pour lui donner une véritable chance de construire son avenir. .......

Après divers échanges de courriers, photos où nous avons appris à faire connaissance, nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer notre filleule « Minh Phuong » à Ho Chi Minh, lors de notre procédure d’adoption au Vietnam pour notre fils Hugo.

Nous avions pris rendez vous auprès de Sœur Hai et Sœur Marie Pierre qui s’occupent de scolarisation d’enfants en difficulté et plus précisément de notre filleule « Phuong » âgée de 5 ans. Ces dernières se sont chargées de l’informer de notre visite. Lorsque nous sommes arrivés dans le quartier de Thu Duc et que nous nous sommes arrêtés devant la Maison des Soeurs, Phuong et sa maman étaient là et nous attendaient.

Nous nous sommes avancés timidement, alors qu’une grande émotion nous envahissait. Le visage de Phuong s’est éclairé dès qu’elle nous a aperçu et elle s’est avancée vers nous. Nous l’avons embrassée pour lui dire « bonjour » et elle nous a « reniflés » la joue en retour en disant : Bonjour Papa, Bonjour Maman.
Sa maman s’est ensuite approchée et nous avons fait connaissance. Elle nous a appris que Phuong était très fière d’avoir un parrain et une marraine et était très consciente que grâce à eux, elle pouvait se rendre à l’école et apprendre. Ce qu’elle faisait très bien d’ailleurs.
En entendant sa mère nous faire son éloge, Phuong a décidé de nous faire entendre tout ce qu’elle avait appris (en français) : l’alphabet, compter jusqu’à 20, écrire son nom. Mais l’instant le plus émouvant a été lorsque, plantée devant nous et droite comme un « I », Elle s’est mise à chanter : « Frère Jacques » et « Alouette, gentille Alouette » en français, s’il vous plait. Quel bonheur d’entendre ses sons et de voir la fierté que Phuong ressentait en les prononçant. Nous étions ébahis et les yeux « mouillés » d’émotions.

Nous lui avons remis les cadeaux que nous avions emmenés pour elle. ( livres, ardoise magique, feutres, crayons de couleurs, cahiers à colorier, etc...) et en échange elle nous a remis de beaux dessins.

Sa maman nous a remerciés chaleureusement de notre aide pour sa fille et nous l’avons rassurée en lui indiquant que nous étions là pour aider sa fille « à franchir la porte de l’école » mais que c’est elle, dans l’éducation de son enfant, qui l’aiderait à grandir et à construire son avenir.

Depuis, nous sommes rentrés en France et nous échangeons régulièrement des courriers et photos en attendant de pouvoir nous rencontrer à nouveau.

Dany, Eric et Hugo


Carte du Vietnam

Carte du Vietnam

Soliland

L’achat solidaire mode d’emploi

JPEG - 42.4 ko

Pousse de Bambou rejoint le programme d’achats solidaires pour que vous puissiez nous aider gratuitement !

Comment ça marche ?

  1. S’inscrire sur Soliland.fr et choisir de soutenir Pousse de Bambou
  2. Faire ses achats chez plus de 800 magasins en ligne.
  3. En naviguant sur Internet avec la barre d’outils Soliland ou en achetant depuis le site de Soliland
  4. Les magasins reversent jusqu’à 25% du montant de vos achats à Pousse de Bambou, vous ne payez pas plus cher.

Ainsi vous nous soutiendrez encore davantage ! Pour transformer vos achats en actes solidaires, rejoignez-nous sur

club.soliland


Soutenir par un don